Carnet d’Amérique #5 – Les monts Rainier et Saint Helens

Carnet d’Amérique #5 – Les monts Rainier et Saint Helens

Je vous retrouve aujourd’hui pour continuer notre petit périple dans le nord-ouest américain. Les billets consacrés aux étapes précédentes de notre voyage sont disponibles ici.

Nous quittons la côte Pacifique pour nous diriger de nouveau vers la chaîne des Cascades. Au programme, deux des plus célèbres volcans de la région : le mont Rainier et le mont Saint Helens.

Avant de nous balader sur les pentes des volcans, nous nous arrêtons dans un parc animalier situé non loin du mont Rainier, le Northwest Trek Wildlife Park, qui nous fait approcher la faune de la région. Nous passons un agréable après-midi dans ce parc, et c’est l’occasion, bien sûr, de photographier ces animaux sous toutes les coutures.

Avant de quitter le parc, balade dans la jolie forêt voisine.

 

Le lendemain, nous voilà dans le parc national du mont Rainier. Avec ses 4 392 mètres d’altitude, ce volcan est le point culminant de l’arc volcanique des Cascades qui s’étend de la Colombie Britannique, au nord, jusqu’en Californie, au sud. Les pentes du volcan sont couvertes d’imposants glaciers, et de charmantes prairies fleuries s’étendent à plus basse altitude.

Le deuxième jour, nous prenons la direction du mont Saint Helens, volcan célèbre pour sa violente éruption du 18 mai 1980 qui fit 57 morts. Le Johnston Ridge Observatory, situé au nord du cratère, offre un point de vue sur la caldeira volcanique, formée lors de l’éruption de 1980, et sur une vaste étendue de basalte, vestige de cette éruption.

A notre arrivée à l’observatoire, il pleut et le point de vue est complètement bouché. Heureusement, la pluie cesse peu après, et le ciel s’éclaircit. Le cratère et le dôme de lave qui s’y est formé resteront malheureusement invisibles toute la journée, ce qui ne nous empêche pas de faire une jolie balade au milieu de cette nature étonnante, si différente de celle de la veille.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

Merci pour vos visites et petits mots et à très bientôt pour la suite du voyage ! Il reste encore plein d’étapes à partager avec vous.

SAL 2017 : Les quatre saisons (#10)

SAL 2017 : Les quatre saisons (#10)

Encore quelques semaines avant l’arrivée de l’hiver, mais le voilà déjà sur le tambour à broder, avec la dernière étape du SAL Les quatre saisons, proposé par l’association de brodeuses Au Fil de la Passion.

Pour ce dernier thème, j’ai choisi de broder le petit tableau « pause gourmande » de la page 116 du livre, qui viendra décorer ma cuisine pour les fêtes. Voici mon avancée en quelques images. Celle des autres participantes est à retrouver sur le blog de l’association.

*****

Les brodeuses de l’association organisent une exposition les 25 et 26 novembre prochains, à Saint Herblain, près de Nantes. J’aurai, pour ma part, le plaisir de leur rendre visite. Ce sera l’occasion pour moi de découvrir la jolie ville de Nantes, que je ne connais pas. D’ailleurs, si vous avez de bonnes adresses ou des idées de balades avec des enfants, ça m’intéresse !

Bon week-end à tous, et à bientôt !

Balade parisienne : le Père Lachaise

Balade parisienne : le Père Lachaise

Je me rends chaque jour à Paris pour le travail, mais je prends rarement le temps de m’y promener. C’est pourquoi nous profitons souvent des vacances scolaires pour y jouer les touristes. Les enfants jouent à Pokemon Go (ils n’ont d’ailleurs jamais autant marché que depuis que ce jeu existe !), et moi je fais des photos : tout le monde y trouve son compte. Cette fois, veille de Toussaint oblige, nous avons choisi de nous balader au cimetière du Père Lachaise. Beaucoup d’arbres ont déjà perdu leurs feuilles, mais le sol jonché de feuilles mortes donne un côté très poétique à ce lieu, avec ses tombes toutes pleines de mousse. La belle lumière d’automne rend très agréable la visite en cette saison. Si vous avez envie de découvrir ce lieu avec des enfants, je vous conseille ce jeu de piste que j’ai trouvé sur le site Paris Mômes.

Voici donc un petit compte-rendu en images de cette jolie balade.

Bon mercredi à tous, et à très bientôt !

Visite au salon Autour du Fil (Méréville, Essonne)

Visite au salon Autour du Fil (Méréville, Essonne)

Cet après-midi, balade entre filles au salon Autour du Fil, organisé à Méréville dans le sud de l’Essonne. C’est la deuxième édition de ce salon mais je n’avais pas pu m’y rendre l’année dernière. Au programme de ce salon de mercerie : point de croix, dentelles, tissus, et autres accessoires de mercerie. On y retrouve par exemple la mercière de Janvry (Des Fils et une Aiguille), la boutique de tissus La Malle de Clarisse, ou encore les Dentellières de la Juine pour des démonstrations. Un salon très sympathique que je vous recommande si vous êtes dans la région. Il se tient jusqu’à demain, dimanche 29 octobre. Je vous en propose une petite visite en images.

Coup de cœur pour les réalisations de cet artisan venu d’Auvergne et qui propose, par exemple, des mini tambours ou des boutons à broder.

Enfin, petit coup d’œil à mes achats du jour. Impossible de revenir les mains vides, bien sûr !

Bon week-end à tous !

Carnet d’Amérique #4 – la Péninsule Olympique (suite)

Carnet d’Amérique #4 – la Péninsule Olympique (suite)

Comme promis, voici la suite de notre ballade dans la Péninsule Olympique, située à l’ouest de Seattle (pour relire les étapes précédentes de notre voyage, c’est par ici).

Pour ce deuxième jour, nous rejoignons les montagnes Olympiques, au cœur de la Péninsule. Ces montagnes sont couvertes de forêts humides tempérées, dont la plus grande est la forêt humide de Hoh. En fait de forêt humide, celle-ci, lors de notre visite, était plutôt sèche du fait du manque de pluie cet été (la forêt humide, nous l’avons trouvée à notre retour en région parisienne où l’été, pour le coup, a été bien pluvieux…). La mousse recouvre néanmoins tous les arbres et leur donne une forme fantastique.

 

Après quelques heures de ballade en forêt, nous repartons vers le bord de mer pour découvrir la côte sauvage de l’Océan Pacifique (jusque là, nous n’avions vu que des baies et des bras de mer protégés, nombreux dans la région de Seattle ; c’est donc là notre première vision du Pacifique depuis le début du voyage). Ruby Beach, la première plage où nous nous arrêtons, est envahie d’énormes troncs d’arbres, laissant deviner la violence des flots.

Lors de notre promenade, nous entendons quelqu’un expliquer qu’il y a des baleines au bord d’une autre plage toute proche. Nous voilà donc partis à la recherche des baleines… Elles sont là, en effet, à peu de distance de la plage – depuis le début de l’après-midi, nous dit une promeneuse. Il y a aussi de nombreuses loutres de mer dont on voit les têtes noires se balancer sur la mer. Les voyez-vous sur la photo de gauche ?

J’espère que cette nouvelle étape vous a plu. Je vous souhaite un excellent week-end et à très bientôt pour la suite du voyage.

52 défis créatifs pour le photographe [Revue de livre]

52 défis créatifs pour le photographe [Revue de livre]

Ceux d’entre vous qui me suivent sur Instagram savent que je suis fan de challenges photo. J’y trouve une motivation et une inspiration qui me font parfois défaut, que ce soit pour alimenter ce blog ou mon compte IG.  Aussi me suis-je précipitée sur le nouvel opus d’Anne-Laure Jacquart, dont j’avais déjà plusieurs livres. Je les trouve très pédagogiques et accessibles, tout en étant précis et détaillés. Le photographe débutant y trouvera son bonheur aussi bien que celui plus chevronné.

Son nouvel ouvrage, intitulé 52 défis créatifs pour le photographe, publié aux Editions Eyrolles, propose un an de défis photographiques, pour améliorer sa technique mais aussi, et surtout, pour pratiquer au quotidien. Chaque semaine, le lecteur-photographe est invité à relever un défi relatif par exemple au cadrage, au point de vue, aux réglages de son appareil, ou encore à la perception de son environnement.

Depuis trois mois que j’ai commencé ces défis, j’ai par exemple travaillé sur des thèmes aussi variés que la perception des lignes ou des formes, la réactivité, le contre-jour ou la profondeur de champ. Pour chaque défi, une double-page détaille les objectifs, donne des idées et met le doigt sur les difficultés éventuelles. Comme toujours avec les livres d’Anne-Laure Jacquart, les explications sont approfondies, tout en restant claires et accessibles à tous. Enfin, tous les trois mois, un défi spécial « mini séries » est proposé : l’idée est d’appliquer au moins deux des défis relevés au cours des semaines précédentes pour réaliser une mini série photographique.

Le livre est associé à un groupe Facebook qui compte maintenant près de 3000 membres, et où l’on peut poster les photos que l’on réalise pour chaque défi (une photo par jour maximum). Pour ma part, je trouve que ce groupe est un vrai plus car les contributions des autres participants (dont certains sont vraiment très doués) sont très inspirantes et donnent beaucoup d’idées quand on sèche un peu. C’est aussi beaucoup plus motivant de partager ses photos sur le groupe, plutôt que de relever les défis tout seul dans son coin.

Bref, vous l’avez compris, j’adore ce livre que je vous conseille vivement. S’obliger à relever ces défis hebdomadaires est, je trouve, la meilleure manière de photographier au quotidien, surtout si l’on veut progresser ou si l’on a le sentiment, comme moi, de tourner en rond et de faire toujours les mêmes photos. J’avais bien sûr emmené mon livre en vacances cet été, et là aussi, les défis m’ont permis de faire des photos très différentes de celles dont j’ai l’habitude.

Pour terminer ce billet, je voulais vous présenter quelques-unes des photos réalisées pour ces défis, parmi mes préférées. J’ai également créé un album Flickr où je dépose toutes mes contributions aux défis.

J’espère que ce billet vous aura convaincu de nous rejoindre pour participer vous aussi à ces défis photographiques !

Défi no 5 : en contre jour
Défi no 6 : cadrer c’est couper
Défi no 7 : le plus de flou de profondeur de champ
Défi no 8 : association de sujets
Défi no 10 : l’instant décisif
Défi no 12 : au ras des pâquerettes
Défi no 13 : mini série
Carnet d’Amérique #4 – la Péninsule Olympique

Carnet d’Amérique #4 – la Péninsule Olympique

Après Seattle et sa région, et le nord de l’état de Washington, nous rejoignons la côte Pacifique pour explorer la Péninsule Olympique, qui s’étend à l’ouest de Seattle.

Première étape avant de rejoindre le cœur de la Péninsule : Port Townsend, dont le centre historique classé date de la fin du XIXe siècle. Avec ces nombreux bâtiments de style victorien, Port Townsend est l’un des plus vieux ports des Etats-Unis.

Le lendemain, nous commençons notre visite du parc national Olympique situé au cœur de la péninsule, avec Hurricane Ridge, qui culmine à près de 1600 mètres d’altitude. Malgré un horizon qui continue d’être bouché par la fumée des incendies, nous profitons d’une jolie ballade au milieu des sapins et des prairies fleuries. Nous croisons même une marmotte qui se laisse bien gentiment photographier.

Dans l’après-midi, retour en bord de mer pour visiter une des nombreuses fermes de lavande de la région. La récolte a déjà eu lieu dans la plupart des fermes, mais la Washington Lavender Farm offre encore un décor idyllique avec ses champs de lavande qui surplombent la mer. Et même les ruches sont couleur lavande !

Pour finir, balade au bord du Lake Crescent, dernière étape d’une journée bien remplie.

Je  vais m’arrêter là pour aujourd’hui. Je vous retrouve très vite avec d’autres photos de la Péninsule Olympique, sa forêt humide, sa côte sauvage… et ses baleines !

A très bientôt, et merci de vos visites toujours plus nombreuses.

SAL 2017 : Les quatre saisons (#9)

SAL 2017 : Les quatre saisons (#9)

Voici terminée la troisième et avant-dernière partie du SAL « Les quatre saisons », organisé par l’association Au Fil de la Passion.

Il s’agissait de broder l’automne, et j’ai choisi ce petit nichoir de saison, que j’ai monté en petit coussin.

Les réalisations des autres participantes sont à retrouver sur le blog de l’association.

Bon week-end à tous !

Revue de presse déco – octobre 2017

Revue de presse déco – octobre 2017

Me revoilà pour la revue de presse déco d’automne, très en retard comme d’habitude, mais vous trouverez ces magazines en kiosque pendant quelques jours encore (vous pouvez également les lire sur votre tablette). Entrons tout de suite dans le vif du sujet, avec le numéro de septembre-octobre de Campagne Décoration, qui propose, pour les fans de beaux papiers, une rencontre avec la fondatrice de La Petite Papeterie Française.

Ce numéro fait aussi la part belle aux réseaux sociaux puisque nous visitons la maison de Christelle (Bord de Scène) et celle d’Aude (@aude.jolijour).

Rentrée oblige, le numéro de septembre-octobre de Maison Créative donne plein d’idées pour aménager un bureau à la maison.

Feuilletons maintenant Maisons de Campagne, qui nous emmène d’abord près de Bergerac, puis à Saint-Etienne où nous visitons la maison de Clotilde, brocanteuse aux Puces de Lyon.

Pour finir, un coup d’œil au magazine Maisons à vivre Campagne, pour découvrir mon coup de cœur parmi cette sélection : une belle ferme de Charentes et sa chaleureuse atmosphère d’automne. Ce magazine nous emmène également en ballade dans la Normandie des Impressionnistes, entre Giverny et Rouen.

Et vous, lequel de ces magazines vous tente ? Lisez-vous régulièrement l’un d’eux ?

Bonne lecture et à bientôt !

Carnet d’Amérique #3 – Snoqualmie et le zoo de Tacoma

Carnet d’Amérique #3 – Snoqualmie et le zoo de Tacoma

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour le 3e épisode de cette série de carnets d’Amérique. Après Seattle et le nord de l’état de Washington, nous revenons aux environs de Seattle, avec un premier arrêt au lac Keechelus près du col de Snoqualmie, toujours dans la chaîne des Cascades. Ce lac, lorsque son niveau est au plus bas, offre le spectacle étonnant de centaines de souches d’arbres sortant de l’eau.

Un peu plus loin, nous nous arrêtons aux chutes de Snoqualmie, un des sites les plus populaires de la région de Seattle. Elles sont certainement plus spectaculaires après de fortes pluies, mais, même en cette période de sécheresse, elles restent impressionnantes.

La ville voisine de Snoqualmie est charmante, avec son exposition de trains du début du XXe siècle, et sa gare devenue musée du chemin de fer.

Pour finir, avant de rejoindre la Péninsule Olympique, située à l’ouest de Seattle et qui sera l’objet du quatrième épisode de cette série, nous passons un agréable moment au zoo de Tacoma, pour le plaisir des petits et des grands.

Avant de conclure ce billet, je voudrais vous signaler que le blog Les Carnets de Chris fête son premier anniversaire. A cette occasion, Chris propose un concours ; pour participer, il vous faut lui envoyer votre plus belle photo de l’été. Il vous reste encore quelques jours pour participer ; tous les détails sont sur son blog. Pour ma part, j’ai envoyé MA photo de l’été, celle de l’éclipse de soleil que je vous avais déjà présentée ici.

J’espère que ce nouveau billet vous a plu. Je vous retrouve très bientôt pour la suite du voyage. J’en profite pour vous remercier de nouveau pour vos petits mots concernant ces carnets de voyage. Ça fait vraiment plaisir !

Bonne semaine à tous !